Un peu de spiritualité

Que serait notre vie sans spiritualité?

Je ne parle pas ici de la spiritualité dans le sens religieux du terme, mais dans celui de la quête de sens, de l'espoir, de la libération et de recherche personnelle.

Sans cette spiritualité, nous ne trouvons pas de sens à notre vie, pas de sens à se construire, pas de raison d'espérer, pas de compréhension à ce qui nous arrive, au sens de ce qui est, de nos épreuves, de nos joies. Bref, sans tout cela, nous sommes simplement les spectateurs de notre vie.

Beaucoup d'entre nous souffrent d'une maladie qui fait des ravages; Celle ou l'on est persuadés d'être la victime de la vie, victime de la société, victime de ses malheurs, victime de sa maladie, etc... Cette maladie, j'aime bien l'appeler la "Victimite", comme l'a si bien nommé Daniel Meurois Givaudon.

Personne n'est une victime, si ce n'est de nous-même, de nos pensées et de nos croyances. Mais cela, nous pouvons toujours le changer. Notre histoire nous l'avons écrite ensemble avec tous ceux qui ont un rôle à jouer à un moment donné dans notre vie, tel un scénario. Et ensuite, comme les acteurs que nous sommes, nous venons sur terre pour y  jouer le rôle de notre vie. Mais attention: cela ne veut pas dire qu'il faut tout accepter, tout excuser!!

Nous avons donc un but à atteindre, un cheminement et des escales "obligatoires", mais il y a parfois bien des routes pour y arriver. Ceci fait parti de nos choix. Car nous avons toujours le libre arbitre. Par conséquent, du moment que l'on fait un choix dans sa vie, ça ne sera jamais un mauvais choix, juste une route différente, qui sera peut-être plus longue ou plus ardue pour arriver à destination, mais nous y arriverons. Tant que nous ne renonçons pas à faire des choix, nous avançons.

Notre façon de percevoir notre vie, notre système de pensée et nos croyances influent fortement sur notre vie. Notre subconscient agissant comme un ordinateur dépourvu de toute intelligence, emmagasinera toutes les données que vous lui donnez. Il ne fait pas la différence entre le bien et le mal. Donc, si vous croyez que vous n'êtes pas à la hauteur pour mener à bien un projet par exemple, vous ne chercherez même pas à le commencer et si vous le faites, il y a fort à parier que vous vous saboterez sans même vous en rendre compte.

Vous l'aurez compris, ce que vous croyez, ce que vous pensez au fond de vous finira par se réaliser.

Sur un autre registre, nous pouvons également  créer des formes-pensées qui sont des énergies produites par notre psyché. Cela peut être une croyance que nous avons vis à vis de nous-même, par exemple par ce que nos parents nous ont constamment répété durant notre enfance, tel que "tu n'arriveras jamais à rien", ou encore "tu devras trimer pour gagner péniblement ta vie" ou suite à un grand stress, un choc émotionnel que nos pensées vont être projetées dans l'astral, elles vont rester en mémoire et se cristalliser dans notre corps mental. Des situations qui se répètent comme un sentiment de rejet par exemple, tel l'enfant non désiré qui à plusieurs reprises se sent rejeté par divers événements, va finir par créer une forme-pensée qui continuera de le hanter, par un sentiment de rejet, d'abandon tout au long de sa vie, aussi longtemps qu'elle existera. 

Afin d'avoir une vie épanouie, nous devons ré-apprendre à être heureux. Nous devons tout d'abord nous réapproprier notre vie. Faire des choses que nous aimons, nous faire plaisir et changer notre façon de penser. Cultiver la pensée positive ne se fait pas du jour au lendemain. Cela prend du temps, de l'attention, demande des efforts à chaque instant et surtout, surtout, il est utile de fuir toutes les personnes négatives qui tentent de vous saper le moral. Détournez-vous de toutes les infos négatives, de tout ce qui est susceptible de vous rendre triste, en colère et focalisez-vous sur tous les aspects positifs tout en laissant passer toutes

les pensées négatives qui viennent à vous, sans y porter plus d'attention.

Créez vos mantras positifs que vous répéterez matin et soir le temps qu'il faudra. Cherchez toutes les choses, aussi petites soient-elles qui auront un aspect positif.

Amusez-vous à trouver chaque jour 10 choses auxquelles vous pouvez donner votre gratitude. Soyez généreux, soyez dans une énergie de gratitude et d'amour, toujours. Ne mettez jamais de "pas" dans vos phrases positives. Par exemple, ne dites pas " je ne veux plus être malade", car votre subconscient qui n'est pas capable d'enregistrer la négation retiendra "je veux être malade" et votre subconscient fera ce que vous voulez. Dites plutôt "je suis guérie" et visualisez votre guérison, visualisez-vous toujours en pleine forme.

Ces exercices ont l'air de rien, mais ils demandent des efforts constants, une grande vigilance, car notre subconscient est énormément pollué par les pensées négatives et a tendance à toujours fonctionner comme il l'a été habitué.

La haine, la jalousie, la colère sont de basses vibrations et elles ne peuvent que vous tirer contre le bas. Un jour ou l'autre, ces émotions finiront toujours par se retourner contre vous. Que ce soit par la maladie, la malchance, la ruine...

Mettez-vous à la méditation, ceci vous aidera à nettoyer votre mental, à monter vos taux vibratoires et à vous connecter à la source et à la terre, soyez amour, ayez de la bonté envers vous-même et les autres, mais n'attendez pas d'être "payé" en retour, sortez vous balader dans la nature, rencontrez des gens qui vous font plaisir.

Si vous pensez que des gens profitent de votre bonté, qu'ils ne vous respectent pas, cherchez plutôt  où vous, vous bûchez... Les "autres" ne sont jamais que le miroir que ce que nous croyons de nous-même. Si vous ne vous sentez pas respecté, demandez-vous où est-ce que vous ne vous respectez pas... où et comment est-il nécessaire de mettre des limites. Il est nécessaire d'apprendre à vous positionner dans ce qui semble être juste pour vous. 

Quand vous aurez reprogrammer votre subconscient, les choses se mettront tout doucement à changer. Mais attention, là aussi il faut du temps! Le temps que cette nouvelle façon de penser se projette dans la matérialité. Et là, il ne faut pas se désespérer. Continuez encore et encore dans la pensée positive, dans les sentiments d'amour et de gratitude. Et vous commencerez tout doucement à constater que le monde, autour de vous, se met à changer. Il vous semblera plus beau, malgré tout ce qui s'y passe. Il faut comprendre qu'aucune sorte de violence ne peut nous faire avancer. L'humanité n'a eu de cesse de l'expérimenter et regardez où nous en sommes! Face aux nouvelles énergies qui se sont mises en place, nous voyons bien que l'humanité ne veut plus de guerre et de violence. Cette volonté n'appartient qu'à un tout petit pourcentage qui possèdent le monde et qui veulent un climat de violence et de terreur pour continuer à mieux nous manipuler, nous contrôler. Or, nous détenons le pouvoir: Celui de la pensée positive et de l'amour. Cela en fera certainement rire plus d'un, mais.... comme je l'ai dit: regardez où nous en sommes! L'histoire de l'humanité a bien prouvé que la violence ne résout rien, mais qu'elle génère au contraire plus de violence. Alors aux sceptiques je dirais: que risquez-vous à essayer maintenant? Si vous êtes toujours réfractaire, je vous renvoie aux recherches de Gregg Braden  et l'effet Maharishi: http://www.erenouvelle.fr/archives/2013/02/03/26311237.html.                                       

J'ai pu constater que lorsque l'on arrive pas à changer notre système de pensée négatif en positif, c'est lié au fait que nous sommes toujours emprisonnés dans le rôle de la victime. Il est donc important de comprendre le processus afin de réellement intégrer le fait que notre vie n'est autre que la résultante de nos croyances. Ensuite, les grands axes, nos escales sont le scénario que nous avons écrit. L'âme fait parfois des choix très difficiles, car elle pense qu'elle pourra réussir à surmonter les épreuves dont elle se charge pour son évolution, mais une fois incarnée, coupée du souvenir de l'amour de la Source, dont il ne reste qu'une intuition, les épreuves peuvent sembler insurmontables, injustes, incompréhensibles. Mais il convient de toujours se rappeler que ce n'est pas parce que nous n'en comprenons pas le sens qu'elles n'en ont pas. Des épreuves parfois terribles que certaines personnes vivent les transforment profondément. Mais là encore, le libre choix nous appartient: nous sommes toujours libres de tirer une leçon de ce que nous vivons, d'avancer dans l'amour ou au contraire dans la colère et la haine et si tel est le cas, et bien, nous reviendrons, revivrons des événements qui réveilleront en nous  la même émotion, jusqu'au moment où nous aurons compris l'expérience que nous devons en tirer.

La Médecine antique chinoise possède sa propre  spiritualité dont elle tire directement son inspiration du Taoïsme. Existant depuis des millénaires, elle a permis entre autre de nous transmettre la connaissance des méridiens et de l'acupuncture. Il n'y a pas si longtemps encore, on traitait les acupuncteurs d'imposteurs et on prétendait que les méridiens n'existaient pas. Aujourd'hui, l'existence  des points d'acupuncture peut être détectée grâce à un détecteur de point (ohm-mètre) qui mesure la variation de la résistance électrique de la peau. Sans cet appareil, nous ne pouvons voir ni les points, ni les méridiens. Cela prouve l'existence de civilisations bien plus avancées que nous, du moins au niveau spirituel.

Comme je l'ai déjà dit, en médecine chinoise, on ne différencie pas le physique, de l'émotionnel. Donc si chaque organe contient son émotion propre, il possède également son propre esprit:

  • Le Coeur est relié à la joie. Son esprit est le Shen. Il s'enracine dans le sang du Coeur. Il est la puissance spirituelle du corps. Il est la manifestation extérieur de l'état mental, du discernement, de la vitalité. Il correspond à l'élément Feu. Un Shen puissant et paisible, nous permet d'avoir une conscience claire, un bon discernement, un bon équilibre mental et de bien dormir. En déséquilibre, il pourra y avoir de l'insomnie, de l'agitation mentale, de l' impulsivité, une  mauvaise mémoire, de l'anxiété.

  • La Rate est reliée à l'excès de pensée. Son esprit est le Yi. Il est la puissance spirituelle de la Rate. Il est la capacité d'idéation, la réflexion et la poésie. Il est celui qui pense, qui parle et qui agit. Son élément est la Terre. Quand le Yi fonctionne bien, on retient bien, on comprend facilement. En déséquilibre il y aura des idées obsessionnelles (petit  vélo dans la tête), une mémoire faible, une idéation confuse. Un travail excessif de l'esprit, comme un excès de pensée, les études, trop de concentration, de travail de mémorisation affaiblit la Rate.

  • Le Poumon est relié à la tristesse. Son esprit est le Po. Il est l'âme corporelle. C'est la manifestation la plus matérielle, la plus terrestre de la conscience. Il s'exprime dans les instincts primaires. Il est l'instinct de survie, la capacité à repousser ce qui est néfaste (toujours dans les instincts), contrôle la gestion du stress et le psycho-corporel. En déséquilibre, il pourra y avoir de la tristesse, du désintérêt, de la vulnérabilité et de la mélancolie (incapacité à passer à autre chose).

  • Le Rein est relié à la peur, la frayeur. Son esprit est le Zhi. Son élément est l'eau. Il est la volonté et l'action. Il est associé au désir (autant charnel qu'émotionnel). C'est lui qui nous donne la force d'aller au bout des choses, la détermination et le goût de l'effort, l'endurance. Un Zhi en déséquilibre, il pourra y avoir peur, de la paranoïa, un manque de volonté, du découragement. 

  • Le Foie est relié à  la colère. Son esprit est le Hun. Son élément est le bois. Il est L'âme spirituelle. Il est l'ouverture d'esprit, le courage, les pulsions et la passion. Quand il est en déséquilibre, les rêves sont violents et il y a des cauchemars. La colère peut devenir de la violence, l'imagination est débridée, les pulsions sont incontrôlables.

© 2023 par Médecine Chinoise. Créé avec Wix.com